BIM - réaliser son gabarit dans Revit (partie 1)

infraworks

BIM – réaliser son gabarit dans Revit (partie 1)

Beaucoup de gens s’interrogent et se questionnent sur l’importance d’avoir un bon gabarit Revit comme point de départ, et je me risquerai à affirmer que c’est tout bonnement la chose la plus importante, pour améliorer l’efficacité, la qualité, la clarté et la rigueur dans votre projet.

Ce qui suit est la liste (et un court commentaire) des étapes que j’ai suivies à titre individuel, s’agissant de bâtir mon gabarit sous Revit. Les explications à propos des étapes sont incluses.

Le préalable de ce guide, c’est de démarrer avec un fichier totalement vierge. Et d’avoir également installé les bibliothèques Revit fournies avec le logiciel.

1-Choisissez l’emplacement de stockage de vos composants.

Sur le réseau de votre bureau, à un endroit où tous les utilisateurs ont accès. Commencez par ça. Créer le dossier. Séparez toujours votre bibliothèque du contenu Autodesk. Cela vous aidera chaque année.

2-Dans le gabarit, trouvez l’origine.

Ça peut sembler bizarre, mais quand vous réaliserez tardivement que ce n’est pas là où vous le pensiez, vous serez un peu énervé. Il y a quelques temps, cela signifiait importer un fichier dwg nettoyé, avec seulement un X de tracé au point 0,0,0 et l’importer d’Origine à Origine, marquer ce point avec des plans de référence, et les verrouiller. Maintenant, vous pouvez afficher le point d’origine et le point de référence, et les repérer avec des plans de référence. Mon conseil, renommer les Origine Nord/sud et Origine Est/ouest, verrouillez-les, et c’est tout. Ensuite ouvrez votre premier cartouche vierge, utilisez l’astuce du dwg, importez le Origine à Origine, marquez ce point avec des plans de références. Verrouillez. Sauvegardez comme «Premier cartouche», fermez. (Ça aura une importance plus tard).

3-Annotations.

 (Faites-moi confiance, commencez par ça. C’est en ne faisant pas ça à ce stade qu’est née la réputation de Revit de ne pas savoir suivre les standards de votre entreprise.) Je commence par le dossier de la bibliothèque Métrique appelé Annotations. Si vous utilisez Revit MEP ou Structure, ça varie un peu, mais je fais également la même chose, dans le bon dossier. Si Autodesk a mis un modèle ici, il y a des chances que vous aussi vous en ayez besoin. Modifiez la famille, enregistrez sous (dans un dossier différent) et mettez les annotations au standards de votre entreprise. A noter: les libellés sont attachés aux familles, assurez-vous en premier d’avoir la bonne police, la bonne taille, etc. Faites ce travail pour toutes les annotations, sauvegardez les dans votre dossier Entreprise – Annotations. Chargez les toutes dans votre gabarit, et ensuite assignez-les aux familles systèmes. Rappelez-vous que les annotations ont des paramètres de types bizarres; onglet Gérer>paramètres supplémentaires. Chargez les toutes. On m’interpelle parfois car mon gabarit fait 47 MB. Mais laissez-moi vous demander une chose: qu’est-ce que vous gagnez à ne pas avoir de chargé les étiquettes de pièces? Rien. Ça signifie la charger plus tard. Faites-le maintenant.  Remarque: il y a une raison pour commencer par ce qui ne concerne pas la modélisation à proprement parler. Tout le monde se jette la tête la première sur la modélisation. A tel point que personne n’a le temps ensuite de commencer par les bases, et se demande même pourquoi ils n’ont pas le temps de commencer par les bases. Si vous êtes rapide, vous pouvez accomplir tout ça en 2 jours, et être ensuite sur les rails.

 4-les cartouches.

Ils sont nécessaires pour vos dessins. Vous vous rappelez le cartouche Origine que vous avez fait ? Cette origine sera toujours le point en bas et à droite de vos cartouches. Enregistrez sous autant que nécessaire, créez les formats dont vous avez besoin, en augmentant la taille vers la gauche et vers le haut. J’utilise le format jpg pour les images, pas de dwg ou de zone remplie. Cela n’a pas d’effet néfaste, à part quelques problèmes d’impression avec du matériel KIP.

5-les types de vues

(Sur les feuilles, les vues ont des types, et comportent une famille imbriquée, les titres de vues). Selon vos standards, il peut y en avoir 1 ou 50. Les vues sur les feuilles sont une famille système qui utilise des familles imbriquées, ce qui signifie que les paramètres d’occurrence vous servent peu (pas) du tout. Voici le principe: si les titres de vues de votre service sont «un truc sur la gauche avec un ligne d’extension» vous pouvez vous contenter d’un type. Si c’est une série de texte, lignes, cadres, y compris sur la droite, alors vous en aurez beaucoup. Nous en avons 46. Pas de soucis.

6-le contenu.

Le moment où on commence à faire nos familles système. Votre service a sûrement des murs standards. Commencez par les mettre tous ensembles, et remplissez correctement les champs du type. Cherchez «limite du porteur» «fonction» «code d’assemblage», etc. Tous ce qui est resté à la traîne, mais dont vous pourriez avoir besoin. Remarque: à partir du moment où vous créez un type de mur, vous utiliserez les matériaux. Gardez-le à l’esprit, mais je vais laisser ça de côté pour le moment. Le chapitre Matériaux est trop conséquent pour rentrer en ligne de compte dès le début. A la suite des murs, occupez-vous des sols, plafonds, toits, mur rideaux, panneaux de murs rideaux, meneaux / profils de meneaux*, fenêtres. (*les meneaux fournis «dans la boîte» feront l’affaire le plus souvent. Ajouter une poignée de paramètres, et couper en quatre parties les composants de détail vous apporteront une très grande flexibilité).

7-les portes.

Je les ai volontairement isolées du chapitre contenu. Ressortez vos nomenclatures de portes habituelles. Si c’est dans votre tableau, et que c’est important, alors vous aurez besoin d’un paramètre partagé pour chaque information dans votre famille de porte. Commencez vos familles depuis le début. Jetez les familles fournies avec le logiciel. Cherchez les panneaux imbriqués, de même les ossatures. Si elles sont conçues correctement, toutes les portes peuvent être dans la même nomenclature; les portes coulissantes et à panneaux vitrés également.

8-Créez vos feuilles, insérez vos nomenclatures.

Ça peut paraître débile, mais on vient de faire une nomenclature de portes, non? On l’a mis sur une feuille? Pourquoi pas? Soit on le fait une fois pour toutes dans le gabarit, soit on le fera à chaque projet. En fait, il s’agit ici de prendre le temps de créer les feuilles pour les dessins récurrents sur chaque projet, et d’y placer toutes les choses récurrentes. La liste des feuilles. Toujours sur la page de garde? Mettez là. Les finitions par pièces. La nomenclature de portes. La légende. Les notes de spécifications. Les images de pages de garde. La légende des plafonds. Mettez-les sur des feuilles. Soit une fois maintenant, soit une fois à chaque projet. (Au second tour, on pourra faire un jeu complet de vue de dessin également).

 

Fin de la première partie… La suite très prochainement

Article proposé par Yves LEBOUTEILLER